Menu
RSS

Suite Emission Cash Investigation Déclaration FO-CFDT au CSE

Suite Emission Cash Investigation Déclaration FO-CFDT au CSE

Déclaration des Représentants et Elus FO et CFDT au CSE du Mardi 16 Février 2021.

En réaction à la Note d'Information de la Direction du 4 février après l'émission Cash Investigation

Nous avons pris connaissance de la note d'information adressée par la DG à l'ensemble des salariés relative au reportage Cash Investigation passée sur France 2 le 4 février. Reportage violemment à charge contre les banques sur les volets des frais bancaires, du recouvrement de créances et principalement sur la dénonciation des méthodes de vente des conseillers bancaires pour lesquelles le Crédit agricole au travers d'une Caisse Régionale a été exclusivement pris pour exemple.

Si après cette diffusion médiatique, la Direction Générale a estimé nécessaire de diffuser une note à l'attention de tous les salariés avec des contre-arguments c'est bien que le risque de prise à partie des conseillers par des clients rageurs ou agressifs influencés par le reportage était réel.

Suite à cette communication interne préventive les élus FO - CFDT souhaitent interpeler la Direction.

Nous avons été contactés le 27 juin 2019 par l'équipe journalistique de ce reportage qui a été tourné cette année-là et nous avons refusé la production de documents et d'informations sur les méthodes de ventes à la CR Nord de France. Parce que justement nous anticipions ce que ce type de reportage pouvait avoir de dangereux en terme d'amalgame et d'exposition de l'image des conseillers vis à vis de la clientèle.

Pour autant, nous tenons à dire que la communication de la Direction qui veut défendre les valeurs du crédit agricole face aux éléments du reportage ne saurait effacer la vérité d'un contenu transposable en bien des points à la CR NdF.

Oui au sein de la CR NDF le management à la bâtonnite existe. Oui les challenges avec récompense pour augmenter les bâtons existent, Oui la pression commerciale aux objectifs est une réalité permanente. Oui la comparaison nominative des performances des salariés par le Benchmark existe. Oui la crainte des salariés de ne pas être aux attendus des objectifs existe, et enfin Oui, les effets qui sournoisement, jour après jour impactent leur santé existent aussi.

Nous dénonçons ces faits depuis des années et depuis des années les Directions successives se sont toujours borner à les nier avec les mêmes éléments de langage, en utilisant les mêmes faux-semblant du double discours, proclamant d'un côté la recherche désintéressée de la satisfaction du client, du bon produit au bon moment et de l'autre en menant à l'inverse une politique commerciale pressurisante où les salariés vivent avec l'épée de Damoclès de ne pas atteindre leurs objectifs commerciaux et où aujourd'hui, le refus du client est devenu l'échec du conseiller.

En guise d'illustration voilà ce que nous écrivions déjà en janvier 2014, il y a 7 ans. C'est comme si c'était hier et que rien n'avait bougé.

Nous dénoncions "une politique commerciale nullissime et désastreuse basée sur le nombre, faire du chiffre, du chiffre, des bâtons, vendre, tout de suite et tant pis pour la méthode, pourvu que ça vende".

C'est pourquoi il ne faut pas s'étonner aujourd'hui que ce type de reportage puisse exister et que ces dérives finissent par être portées en place publique.

Pour nous, la vraie question est celle-ci : à votre avis, à qui faut-il en attribuer la responsabilité ?

Les élus et Représentants FO - CFDT

Mardi 16 Février 2021

 

Last modified onsamedi, 05 juin 2021 10:05
back to top

Mentions Legales

  • Site hébergé par SAS OVH, Siège social 2 Rue Kellerman, 59100 Roubaix, RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045.

Qui est en ligne

Nous avons 105 invités et aucun membre en ligne